Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de vous présenter le blog d’Anaïs, fondatrice du blog anahaddict. À travers son blog, Anaïs partage son quotidien avec des bulletins variés sur la télévision, la cuisine, le cinéma, la musique, les livres et plein d’autres thèmes pour le plus grand plaisir des internautes. Nous vous laissons découvrir son interview, pleine d’enseignement.

Screen Shot 2016-04-08 at 15.13.39

1. Bonjour Anaïs, en guise d’introduction pouvez-vous vous présenter et nous présenter anahaddict ?

Alors moi c’est Anaïs, j’ai 21 ans et je suis étudiante en journalisme dans la belle ville de Nancy ! Du coup, ça me fait un peu bizarre de ne pas être celle qui pose les questions ! Sinon, j’ai ouvert anahaddict en août 2011. C’était un “blog beauté” à la base, mais je me suis vite sentie à l’étroit dans ce format. J’avais besoin de parler de tout : culture, humeurs, voyages, cuisine.. Puis en juillet 2015, ce format ne me correspondait plus non plus. Autant graphiquement que dans le contenu. Je m’étais trop éparpillée alors j’ai tout supprimé et j’ai recommencé le blog à zéro, toujours sous le même nom. J’avais envie de quelque chose de plus ordonné, tout en ne me restreignant pas dans les sujets. Aujourd’hui donc, je parle culture (télévision, cinéma, musique, sorties, livres), voyages et lifestyle (je présente des bonnes adresses, physique ou en ligne..). J’ai une identité visuelle qui me correspond enfin. En migrant de blogger à wordpress, j’ai plus de liberté ! Aussi, mon copain m’a rejoint sur le blog et écrit des articles sur la musique. Dans la vie, il bosse dans le web donc il m’aide pour certains réglages, optimiser le site pour que les pages ne soient pas trop lourdes etc.. Même si je m’occupe majoritairement de tout ! Bref, anahaddict est un espace qui me plaît vraiment comme il est aujourd’hui, j’ai beaucoup de plaisir à l’alimenter et j’espère qu’il en est de même pour les personnes qui me lisent.

2. A quoi êtes-vous le plus “addict” ? Quelles sont vos sujets favoris et comment les traitez-vous ?

Sans hésitation,, les séries télévisées. J’en engloutis une quantité absolument énorme, pour ne pas dire garguantuesque. J’ai un peu choisi le nom du blog comme ça. Je n’avais pas d’inspiration mais j’avais envie de créer mon blog rapidement. Je suis du genre à déclencher des addictions pour tout et n’importe quoi, donc ça me correspond au final plutôt bien. Étonnamment, en 5 ans, je ne me suis toujours pas lassée du pseudo ! Logiquement, j’adore donc parler des séries télévisées sur le blog, en mettant en avant la représentation des personnages et le traitement du genre, qui sont pour moi des sujets très importants. J’aime bien analyser les objets culturels. J’ai d’ailleurs une licence en études culturelles, qui je pense, a dû bien aiguiser mon esprit critique. Sinon, j’aime bien parler de mes voyages en bombardant l’article de photos. J’essaie aussi de développer un peu les interviews, c’est un format qui me plaît bien pour présenter des concepts, des gens…

3. Quelles sont vos habitudes éditoriales ? (quand écrivez-vous, qui vous relit, etc…)

J’écris un peu comme ça me vient. J’ai des périodes où j’ai beaucoup d’inspirations et d’autres un peu plus plates. En ce moment, je suis dans la première et c’est assez chouette. Mais si je n’ai pas envie, je n’ai pas envie. Bloguer est avant tout un plaisir, je ne veux surtout pas me forcer ! Donc je ne me fixe pas vraiment de calendrier, même si en ce moment j’ai trouvé mon rythme de deux publications par semaine (le lundi et le jeudi), que j’essaie de tenir. Maintenant, quand je vais voir un film, j’essaie d’en écrire la revue le jour même, car j’ai bien tout en tête. Enfin il arrive que je n’ai rien à en dire et ce n’est pas grave. Il en va de même pour les séries. J’ai des dizaines de brouillons sur le site qui n’attendent qu’à être terminé pour être publié, il faut que je me bouge ! Sinon, pour la relecture, je la fais seule. Il arrive que je laisse passer des coquilles que je corrige immédiatement. Généralement, je ne m’en sors pas trop mal, en même temps c’est mon job, donc il faut que je sois rigoureuse sur l’orthographe !

4. A qui vous adressez-vous quand vous écrivez ? Avez-vous une audience cible ?

À tout le monde si possible. Je suis blogueuse et journaliste, donc les deux se mélangent sur le blog. Et être journaliste, c’est vulgariser une information pour qu’elle soit accessible à tous. Du coup, j’essaie de le mettre en oeuvre sur mon site. Je ne cherche pas à viser telle ou telle audience même si évidemment, celles et ceux qui me lisent partagent mes centres d’intérêt à savoir la pop-culture et les voyages, principalement. Après, je pense que mon principal souci, c’est la longueur de mes articles. Dès que je commence à écrire, j’ai du mal à m’arrêter.. Quand je publie un article, je me dis “oh mon dieu, personne ne va vouloir lire ce pavé”. Je suis toujours surprise quand certains le font et postent des commentaires aussi énormes. J’adore discuter et débattre dans les commentaires !

5. Comment utilisez-vous les réseaux sociaux ? Instagram est-il le meilleur site pour les photos ?

Je les utilise beaucoup ! Twitter reste mon favori, que j’utilise quotidiennement. Pour la veille d’information principalement et pour discuter avec des gens, échanger sur des sujets qui m’interpellent. Au début, quand j’ai eu un compte, un peu comme tout le monde, je racontais ma vie. Maintenant, j’évite de dévoiler des éléments trop personnels, je n’en vois plus l’intérêt. Depuis que j’ai refais mon blog à neuf, j’essaie d’être plus sérieuse sur la page Facebook du site, que j’avais clairement délaissé. J’essaie de l’alimenter un peu plus, de la rendre plus vivante. Ça va se faire au fur et à mesure je pense. Sinon, Instagram est vraiment mon application favorite pour les photos. Au final j’en partage très peu sur Twitter ou Facebook. Toutefois, même si beaucoup de photos publiées sont très jolies, j’en ai parfois un peu marre de la mise en scène permanente qu’induit l’application. Des fois, c’est vraiment extrême. Même si attention, moi aussi j’aime y poster de jolis clichés. Enfin j’y poste surtout des photos de voyages et.. de la nourriture, évidemment ! Je me rends compte que je n’utilise pas vraiment l’application pour partager mes articles, ce que je fais sur Facebook et Twitter, alors que j’ai une audience assez active sur ce réseau.

6. Quel est votre avis sur la monétisation des blogs ?

Je ne suis pas contre. Mon blog, j’y investis beaucoup de temps et de l’argent. Pour l’hébergement, le nom de domaine, le design… Ce n’est pas un travail (même si pour certain(e)s ça l’est devenu et c’est tant mieux pour eux/elles) mais il peut y avoir de l’investissement. J’ai déjà eu l’occasion de faire des articles sponsorisés. Quand le sujet correspond à ma ligne éditoriale, je n’y vois pas d’inconvénient et je le signale de toute façon à mes lecteurs (ce qui est obligatoire). Donc la transparence est totale. Et on ne va pas se mentir, en tant qu’étudiante, ça fait toujours du bien d’arrondir les fins de mois de temps à autre. Mais ça reste assez rare et soyons clair, ce n’est pas ça qui me fera vivre. Par contre, je n’ai pas de publicités sur anahaddict et je ne me suis pas encore décidée à en mettre ou non. Si ça venait à être le cas, il faudrait que la publicité corresponde à ce dont je parle sur le blog et qu’elle ne soit pas intrusive. Rien de pire qu’un pop-up qui surgit de nulle part..

Au-delà de ça, on fait tout un foin des blogueurs qui gagnent bien leur vie grâce à leur blog, alors que n’importe qui dans cette situation serait heureux de vivre ainsi. Malgré tout, beaucoup de personnes se lancent dans le blogging dans cette optique et je ne vois pas bien l’intérêt. Déjà parce que le nombre de blogueurs qui vivent de leur blog est bien bas comparé aux blogs existant, et ensuite parce que ce n’est pas en deux semaines sur internet qu’on aura des propositions de partenariats.. J’avoue être arrivée sur la blogosphère de manière totalement naïve. J’avais 17 ans et la première fois qu’une marque m’a contacté en me proposant de tester gratuitement ses produits, je ne savais même pas que c’était possible. C’est beau l’innocence !

7. Une remarque sur Upfluence ?

Je trouve ça chouette de trouver des plateformes qui font le lien entre blogueurs et marques. Parce que franchement, ce n’est pas toujours évident d’aller démarcher les entreprises. Ça m’arrive de temps à autre, quand c’est une marque qui me plaît énormément et que j’aimerai beaucoup faire quelque chose avec eux. Mais de manière générale, je suis toujours un peu gênée de faire ce pas. Je ne sais pas si je suis légitime ou non. Du coup, Upfluence permet de faire ce premier pas plus facilement et on peut découvrir des marques avec qui on n’aurait jamais pensé travailler.

8. Le mot de la fin sur votre vie de blogueuse ?

Je suis ravie de m’être lancée dans la blogosphère et d’y avoir trouvé ma petite place. Avoir cet espace virtuel est très enrichissant, autant personnellement que professionnellement (j’ai déjà décroché des stages en presse grâce notamment à mon blog). C’est indéniablement un plus ! Et puis je me rends compte de l’influence qu’a mon blog au quotidien, dans une moindre mesure évidemment. Quand je vais au cinéma, dans ma tête ça fait “ah tiens ça il faut que je le développe dans un article, et faut pas que j’oublie de parler de ce détail”. En fait, en sortant de la salle, j’ai déjà construit l’article dans ma tête ! Le pire quand on blog, c’est quand l’inspiration arrive à un moment pas du tout propice à l’écriture. Du genre, en pleine nuit ! Il m’est déjà arrivé de me réveiller à trois heures du matin et de rallumer mon ordinateur pour commencer à rédiger un truc, de peur que l’idée disparaisse le lendemain matin.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.