Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nouvelle interview de blogueurs avec aujourd’hui, celle de Matthieu, créateur du site coreight.com. Bénéficiant d’une communauté fidèle et active, Coreight.com s’impose comme une des références des blogs high-tech / digital français. Bonne lecture !

coreight

1. Bonjour Matthieu, pour commencer pouvez-vous vous présenter et nous présenter coreight.com ?

Bonjour à tous, je suis un trentenaire passionné d’Internet et de technologie, passion que j’ai transformé en activité à plein temps en lançant mon entreprise de création de sites web.

Coreight.com est un blog personnel par lequel quasiment toute cette aventure a commencé ; je l’ai lancé début 2011 et il m’a apporté beaucoup d’expériences et d’opportunités dans le monde d’Internet. C’est un blog d’actualités, infos et astuces spécialisé bien sûr sur les thèmes du web et de la technologie, même si je ne m’interdis pas d’y traiter d’autres sujets. J’écris d’ailleurs régulièrement dans une rubrique intitulée “La motivation du lundi”, dans laquelle il est plutôt question de développement personnel ; c’est là où je raconte mes aventures d’entrepreneur.

 Mais peu importe le sujet, j’essaye de cultiver sur ce blog une ambiance “bon enfant” et bon esprit : mes lecteurs viennent là pour apprendre des choses sans se prendre la tête.

2. Quelles sont vos habitudes éditoriales ?

C’est vraiment un blog personnel au sens premier du terme ; je suis le seul maître à bord. J’ai accueilli occasionnellement des auteurs “invités”, mais globalement 99% des articles sont de moi.

Pour la relecture, je fais des efforts mais comme j’ai tendance à écrire de très longs billets, et à manquer de temps comme tout le monde, je compte souvent sur mes lecteurs pour me signaler les fautes qui traînent (ce qui est sans doute une mauvaise habitude !)

Du côté des illustrations, n’étant pas du tout photographe je fais en sorte de trouver des images libres de droit sur Internet. J’attache de l’importance à toujours citer leurs auteurs, mais je constate malheureusement que beaucoup de mes confrères blogueurs ont tendance à “oublier” cette politesse qui me semble pourtant élémentaire.

Mon blog est aussi un lieu d’expérimentation, j’essaye de temps à autre de proposer du contenu original au moins dans la forme, comme des questionnaires, des petites BD, ou simplement parfois l’ajout d’images commentées en pleine page.

3. Quels ont été les moments sympas et ceux un peu plus dur dans le développement de votre site ?

Des moments sympas, je dirai qu’il y en a très souvent, en fait quasiment à chaque fois que je poste un article et que je vois les réactions et partages qu’il suscite.

Mais plus particulièrement je reçois de temps en temps des messages totalement gratuits de la part de lecteurs qui me remercient parce qu’ils ont appris des choses grâce à moi… c’est une motivation énorme pour continuer.

J’ai connu quelques moments forts avec ce blog, comme une victoire aux Golden Blog Awards en 2012, qui reste symbolique mais fait toujours plaisir lorsque l’on pense aux heures de “travail” qu’une activité de ce genre représente. Il m’a aussi donné des opportunités pour rencontrer beaucoup d’autres passionnés et participer à des projets sympas, comme le premier TEDx de la ville Dijon où j’habitais encore il y a quelques temps.

Les moments les plus durs, ce sont un peu ceux que je rencontre en ce moment, où mon activité professionnelle est particulièrement intense ce qui me contraint à laisser un peu le blog de côté. Je n’aime pas du tout cette sensation de l’abandonner, alors que j’ai une tonne d’idées d’articles à écrire !

J’adore sincèrement bloguer, j’ai la sensation que quelque chose me manque lorsque je ne publie rien pendant longtemps.

4. A qui vous adressez-vous quand vous écrivez ? Quels messages aimez-vous transmettre ?

Je pense qu’inconsciemment je m’adressais au départ à des personnes comme moi : de simples passionnés, pas forcément professionnels du web et de la technologie, qui aiment apprendre et découvrir des choses sur leurs sujets de prédilection, mais sans se prendre la tête, sous une forme ludique et conviviale.

J’écris finalement comme si je m’adressais à une bande de copains, car même si je ne connais réellement qu’un minuscule pourcentage de mes lecteurs, je me dis que nous sommes proches par le simple fait d’avoir les mêmes centres d’intérêt. J’ai d’ailleurs pris l’habitude d’utiliser le tutoiement dans mes articles, comme si je m’adressai directement à un ami à côté de moi.

Avec le temps je pense que j’ai un peu élargi mon audience, en partie dû au fait qu’avec mes activités professionnelles mon blog est aussi une vitrine dans laquelle je m’exprime sur les sujets qui me font vivre.

Pour autant pas de censure, et je pense que ma ligne éditoriale n’a pas fondamentalement changé depuis le début : j’aime expliquer le fonctionnement des outils informatiques, et chercher à les utiliser de façon optimale que ce soit pour travailler plus vite, plus efficacement, ou découvrir de nouvelles choses. Je suis très attaché aux questions des libertés sur le web qui sont malheureusement énormément remises en cause avec l’emprise de plus en plus grande de certaines entreprises et certains gouvernements.

J’aime aussi encourager mes lecteurs à se lancer dans ce qu’ils aiment vraiment faire, et à cultiver leur curiosité.

5. Vos articles reçoivent beaucoup de commentaires, quelles relations entretenez-vous avec votre audience ? Avez-vous un rôle de conseil à travers votre site ?

Cela dépend des articles et des sujets traités, mais c’est vrai que la plupart du temps je reçois des réactions, que ce soit directement en commentaire sur le blog ou via les réseaux sociaux. J’essaye de répondre autant que possible mais c’est une activité extrêmement chronophage pour laquelle je suis malheureusement trop irrégulier à mon goût.

Je n’ai pas la sensation d’être un expert de quoi que ce soit, donc lorsqu’on me questionne sur un sujet j’essaye de toujours me placer en tant qu’utilisateur, en partageant mon expérience qui vaut ce qu’elle vaut. J’apprends moi-même énormément de mes lecteurs et de mes amis blogueurs avec lesquels les échanges sont fréquents.

Peu importe le sujet, il y a toujours plus calé que soit, il faut bien en avoir conscience lorsqu’on s’exprime sur un blog.

6. Comment utilisez-vous les réseaux sociaux ?

Je suis présent sur quasiment toutes les plateformes les plus connues, beaucoup par curiosité, pour voir comment ils fonctionnent.

Malgré le temps que cela prend, je poste généralement “à la main” chacun de mes articles sur les réseaux sociaux, pour pouvoir personnaliser le message pour chaque plateforme. Les communautés sont variées, alors j’estime qu’il est plus utile de faire ce travail plutôt que de poster automatiquement comme un robot. Avec le temps j’ai mis en place une vraie petite stratégie à ce sujet 😉

Je m’en sers aussi beaucoup pour faire de la veille sur les sujets que j’affectionne, en suivant les personnes et groupes qui me semblent intéressants et en essayant d’interagir avec eux lorsque je le peux.

7. Quel est votre avis sur la monétisation des blogs ? Avez-vous une stratégie en particulier ?

Je n’ai absolument aucun problème avec l’idée de monétiser cette activité, mais sous certaines conditions seulement :

– être totalement transparent vis-à-vis de mes lecteurs, en indiquant toujours si un article est sponsorisé, ou si on m’a donné quelque chose en contrepartie de l’écriture.

– ne pas en abuser, en limitant le nombre d’encarts publicitaires et d’articles sponsorisés, et en évitant tous les éléments intrusifs que beaucoup de sites affectionnent malheureusement.

– et bien entendu, il est absolument hors de question pour moi de changer le contenu d’un article sous prétexte que j’ai eu une quelconque relation commerciale avec une marque. Si j’accepte ce genre de partenariat, c’est que je sais à l’avance que le produit est plutôt bon et qu’il devrait me plaire, ce qui ne m’interdit pas pour autant d’émettre quelques critiques le cas échéant.

C’est ce que j’ai toujours fait, et aucune marque ne s’en est plaint jusqu’à présent.

Même si je m’intéresse aux relations entre les marques et les blogueurs, je ne pense pas avoir de stratégie particulière concernant la monétisation, je vais généralement au plus simple, surtout par manque de temps :

– les inévitables encarts Adsense à quelques emplacements “stratégiques”,

– un peu d’affiliation, essentiellement avec Amazon,

– et je suis contacté très régulièrement pour des articles sponsorisés et autres partenariats, mais je n’accepte finalement que très rarement, si vraiment le produit m’intéresse et que je pense pouvoir en faire un article pertinent.

8. Un petit mot pour Upfluence ?

 Je pense qu’une des clés pour les marques pour pouvoir obtenir des partenariats intéressants avec les blogueurs est d’entretenir des relations sincères et honnêtes avec eux : s’intéresser franchement à ce qu’ils font, cibler soigneusement les propositions qui leur sont faites, ne pas les ensevelir sous une tonne de communiqués de presse non-ciblés.
Cela peut se faire aussi bien par des contacts en direct, si les compétences sont présentes en interne, qu’en confiant ce travail à des professionnels comme Upfluence.
Je pense d’ailleurs que cette rubrique d’interview est une bonne idée qui montre votre intérêt pour le travail de vos blogueurs partenaires.
Alors merci d’avoir pensé à moi !

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.