Que peuvent apporter les médias japonais à l’industrie du luxe en 2016 ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

[Temps de lecture estimé : 4 minutes]

L’industrie du luxe au Japon n’a jamais été aussi prospère en 15 ans. En 2014, les grands magasins ont vendu des bijoux, des montres et des oeuvres d’art pour un montant vertigineux de 333 milliards de yens. Ce qui représente une hausse de 2,6% par rapport à 2012, en raison de l’arrivée des touristes étrangers et de la présence en ligne des internautes japonais.  

À raison de 2,9h par jour en moyenne, les internautes japonais passent plus de temps en ligne que les chinois et les américains. 50,7 millions des internautes au Japon sont présents sur les médias sociaux et 34% d’entre eux ont moins de 35 ans.  

Le Japon est à la fois un pays féru de technologie et le deuxième plus grand marché du luxe au monde. Cette concordance parle d’elle même en terme de potentiel pour le marketing digital et le e-commerce. Même si l’industrie du luxe a mis du temps à exploiter ce potentiel, la tendance commence à s’inverser. De plus en plus de marques essaient d’attirer les consommateurs sur les médias sociaux à travers des activités comme le story-telling et les astuces et conseils de services après-vente sur les produits de beauté par exemple. Cette dernière approche permet aux consommateurs japonais de s’identifier à la marque de manière anonyme, un aspect culturel important au Japon.

Les réseaux sociaux ‘Made in Japan’ montrent la voie

line

Les réseaux sociaux locaux sont plus populaires que Facebook au Japon :

LINE : 36 millions d’utilisateurs

Line permet d’écrire anonymement des sms et de passer des appels en ligne mais aussi de partager des liens et des photos. Du point de vue des marques, Line a monétisé le réseau social en incitant les utilisateurs non seulement à suivre les marques mais aussi à en être les acteurs. La plateforme est, de manière générale, très populaire auprès des marques de luxe et des commerçants. En 2015, la marque de prêt-à-porter de luxe britannique Burberry a utilisé Line pour diffuser le lancement de sa collection automne/hiver. Grâce à la plateforme, les fans de la marque ont pu vivre le défilé en ligne sans avoir à se déplacer. De plus, les fans ont pu partager et commenter le défilé, ce qui a considérablement augmenté l’audience de la marque pour cet événement.

MOBAGE : 40 millions d’utilisateurs

Mobage est une plateforme spécialisée dans les jeux vidéos, les avatars et les réseaux sociaux.

GREE : 29 millions d’utilisateurs

Gree est aussi un réseau social de jeux qui compte plus de 190 millions d’utilisateurs dans le monde.

TWITTER : 30 millions d’utilisateurs 

Le Japon a été le tout premier pays à avoir un compte Twitter du gouvernement pour informer les citoyens en cas de problème. 96% des marques japonaises utilisent Twitter mais 60% d’entre elles n’interagissent pas avec leurs followers.

MIXI : 25 millions d’utilisateurs 

Mixi est l’équivalent de Facebook au Japon. Les internautes peuvent poster des photos, des liens et des commentaires et discuter via un forum.

AMEBA : 40 millions d’utilisateurs 

Ameba est un site de blogging et de réseaux sociaux très populaire au Japon. En 2014, la plateforme a atteint 40 millions d’utilisateurs avec plus d’1,9 millions de posts publiés.

FACEBOOK : 16 millions d’utilisateurs 

Facebook recouvre un aspect plus professionnel au Japon et est devenu très populaire pour les chercheurs d’emploi et les étudiants à l’université.

Néanmoins, et ce malgré un taux de croissance solide, Facebook est toujours le média social le moins populaire au Japon. Ce manque de popularité est probablement dû à la politique Facebook du « vrai nom », qui n’est pas adaptée à la culture japonaise fondée sur l’anonymat. À l’inverse, cette politique peut aussi expliquer le succès relatif de Twitter qui permet aux internautes japonais de rester anonymes. En réalité, le Japon est devenu le seul pays au monde où Twitter est plus populaire que Facebook.

Globalement, les internautes japonais utilisent à la fois les réseaux sociaux inspirées du modèle occidental et les réseaux sociaux japonais. Si les plateformes comme Facebook ont eu du mal à trouver leur audience, elles deviennent de plus en plus populaires. À titre d’exemple, la popularité d’Instagram augmente de manière considérable avec 4% des internautes japonais qui l’utilisent quotidiennement.

Le mobile & le micro-blogging, une popularité à toute épreuve

Le Japon entretient une relation particulière avec la technologie et le digital. Le pays a la 3ème plus grande population de blogueurs au monde avec 1 million d’articles de blogs postés tous les mois. Le blogging est extrêmement populaire avec 80% des internautes japonais qui visitent au moins un blog par mois. De plus, 40% du blogging japonais est effectué via un téléphone portable ou sur des plateformes comme FC2 Inc, Livedoor-blog, Ameblo.jp, Seesaa, Yahoo!, Blog et Youtube. Les articles au Japon sont souvent beaucoup plus courts qu’en Occident ; c’est le micro-blogging.  

Screen Shot 2016-06-06 at 12.30.03

Aperçu du blog FashionPost‘s 

Mais les blogs inspirés du modèle occidental deviennent de plus en plus importants

Si le micro-blogging a le vent en poupe sur les médias sociaux comme Line et Twitter, un grand nombre de blogs sont aussi sous le feu de la rampe. Des célèbres blogs lifestyle comme TokyoDandy, Fashionpost, ou Droptokyo attirent des milliers de lecteurs tous les mois et travaillent déjà avec les marques de luxe.

Le Japon est un pays unique sur le plan culturel. Les internautes japonais ne parlent pas beaucoup d’eux car il trouve cela intrusif et les blogueurs écrivent souvent en japonais, une langue avec ses propres caractéristiques. Les blogs et les influenceurs sont le meilleur moyen de communiquer et d’atteindre les communautés en ligne sans craindre le risque d’être impoli.

Ce qui est sûr est que de nombreuses marques de luxe feront du marketing d’influence un acteur clé pour leur RP et leur stratégie de marketing digital en 2016.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.