Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Aujourd’hui, nous avons la chance de vous présenter Alexandre, fondateur du blog economie-finance.info. Alexandre s’intéresse à l’actualité économique et financière, un blog passionnant que nous vous laissons découvrir.

1. Hello Alexandre, pouvez-vous nous en dire plus sur vous et economie-finance.info ? Comment est né le projet ?

Bonjour, le site a été créé tout simplement parce que j’avais envie de mettre en avant des infos que je lisais, éventuellement en y ajoutant un ou plusieurs avis. L’idée de départ est de fournir une information claire sur un sujet d’actualité économique ou financière, qui n’est pas forcément très mise en avant par les grands médias. Ainsi le site a pointé du doigt que la France était un pays où la croissance économique était à la peine par rapport à ses voisins (ce constat datant de 2014 alors que les grands médias n’en parlent que depuis janvier 2016!), que les Etats-Unis ont beau faire semblant de lutter contre les paradis fiscaux ils en sont eux-mêmes et parmi les plus opaques, ou encore que la fiscalité pesant sur les contribuables français est parmi les plus élevée d’Europe et que cela ne va pas en s’améliorant. Il s’agit, on le constate, plutôt d’informations désagréables à apprendre mais qui sont pourtant la triste réalité.

Screen Shot 2016-04-14 at 09.32.53

2. Quelles sont vos habitudes éditoriales ? (comment écrivez-vous, qui vous relit etc… ?)

J’écris quand un sujet m’inspire! Faire un énième article sur la situation économique de la Grèce ne me semble pas particulièrement utile, par contre récemment j’ai publié un article pointant que 10% de la TVA que l’Etat français était censé collecter s’envolait et que quasi rien n’était fait pour empêcher cela. Si ces 10% de TVA étaient réellement collectés ce serait 14 milliards d’euros de revenus en plus pour l’Etat qui pourrait en contre partie baisser les impôts sur le revenu et les sociétés par exemple.

Ma compagne relit mes articles, d’abord pour corriger les fautes et aussi pour me dire si c’est clair et compréhensible : parfois quand je suis lancé les phrases sont très longues et on s’y perd. Une lecture d’une tierce personne est donc essentielle pour éviter ce type d’excès.

3. Quels ont été les moments sympas et ceux un peu plus dur dans le développement de votre blog ?

Les moments sympas c’est quand un lecteur vous contacte et qu’il est heureux de vous avoir lu et d’avoir découvert une information qu’il n’avait pas.

A l’inverse retrouver son article recopié à l’identique sur un site qui n’a demandé aucune autorisation et qui affirme en être l’auteur est assez désagréable. Non pas que je sois contre l’usage de mes textes, mais j’estime que la politesse serait de me demander l’autorisation.

4. Quelles utilisations faites-vous des réseaux sociaux ? Est-ce qu’ils vous aident pour développer le blog ?

J’utilise Twitter dans 2 sens :

– informer mes abonnés de la publication d’un nouvel article

– m’informer avec les tweets des personnes que je suis, qui sont dans la thématique du site

5. Quel est votre avis sur la monétisation d’un blog ? Avez-vous une stratégie en particulier ?

C’est un vaste sujet : la publicité sous la forme de bannière ne rapporte quasiment plus rien, donc il est évident que pour gagner quelques euros il faut trouver d’autres solutions. J’avais dans un premier temps proposé des solutions telles que le formulaire de défiscalisation, le lead étant ensuite revendu. Mais le nombre de formulaires est vraiment très faible, donc solution au final peu rentable.

La solution de publier un article de fond, sur un sujet précis, tout en incluant un lien payant pour un annonceur me plait bien et je la pratique depuis un moment. Bien entendu je me limite uniquement à des annonceurs et des sujets dans ma thématique, je n’ai aucune envie de proposer du contenu à tout va, sans ligne éditoriale juste pour intégrer des liens annonceurs. Qui plus est j’insiste sur le fait d’avoir toujours une majorité d’articles sans liens annonceurs. J’estime que les liens que j’intègre dans mes articles sont vraiment là pour servir le lecteur, qu’il s’agisse de lien vers un annonceur ou vers un site tiers.

6. Quelle place occupent les moteurs de recherche pour vous ?

Question difficile : Google est à mon sens trop hégémonique, il fait la pluie et le beau temps, décide de ce qui est acceptable ou non.

Le manque de concurrence entre les moteurs fait qu’aujourd’hui tout éditeur de site doit plus ou moins se plier aux normes édictées par Google, que cela lui plaise ou non.

Cela ne m’empêche pas d’utiliser Google pour des recherches mais je ne limite jamais aux résultats de la première page : pour moi ceux qui sont sur la première page sont qui respectent le mieux les règles de Google afin d’être bien positionnés dans les résultats de recherche et pas forcément ceux proposant le meilleur contenu répondant à ma requête.  

7. Un petit mot pour Upfluence ?

Plutôt content, proposez plus de campagnes en français dans mon domaine et je serais ravi.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.