Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Aujourd’hui nous avons le plaisir d’accueillir Simon Tripnaux, fondateur du blog http://www.tribords.com. Expert SEO en agence de communication à Nice, Simon nous emmène dans les coulisses de son blog et nous livre ses secrets de rédacteur.

Bonjour Simon, pour commencer pouvez-vous vous présenter et nous présenter http://www.tribords.com ?

Bonjour ! Je suis un expert SEO exerçant en agence de communication à Nice sous la casquette de responsable marketing digital, et blogueur inspiré quand il me reste du temps pour moi. J’ai collaboré à la rédaction de plusieurs médias et blogs mais c’est bien le mien qui reste le plus représentatif de mes affinités éditoriales, avec plus de 3000 articles au compteur depuis 2006 ! Mon approche du référencement comme levier de trafic a toujours été liée à la rédaction web dans mon parcours, probablement parce que je viens de la presse écrite. Tribords est un blog au carrefour de l’intime et du médiatique, ce que Yann Leroux qualifie d’extimité : un partage de mes découvertes qui m’est devenu indispensable au quotidien. Pour ce qui est de la ligne thématique de ce blog, on peut dire que c’est du lifestyle et de la curation bienveillante. Il me semble que  mes sujets ont tous en commun une certaine forme d’innovation, il y a toujours l’idée de faire passer de nouvelles formes possibles, des expérimentations, de la pensée en marche.

Quelles sont vos habitudes éditoriales ? (j’écris, je fais écrire, un proche me relit, je prends moi-mêmes les photos de mon blog, je poste bcp de vidéos etc…)

Il n’y a pas de rite préétabli, cela dit 90% des sujets écrits sur Tribords sont de ma plume. J’écris la plupart du temps le soir, mais c’est surtout parce que je suis opérationnel toute la journée sur des projets professionnels, ce n’est pas par goût pour les ombres. Il est par contre assez vrai que l’inspiration aime à se blottir au creux de nuits sensibles. Ou magnétiques, pour ceux qui aiment. Dans mon processus de publication, je commence toujours par les mots, et les images viennent ensuite seulement. J’effectue régulièrement des relectures d’anciens sujets pour voir si il n’y a pas une info qui peut être actualisée. Le contenu frais est aussi une des clés du référencement réussi, et cela enrichit l’expérience utilisateur.

Qu’aimez-vous particulièrement dans le développement de votre blog ? Quels sont les sujets qui vous tiennent à coeur ?

Ce que j’apprécie vraiment, c’est quand les mots viennent sans efforts, car le sujet m’inspire, tout simplement. C’est à mon sens ce genre de moments qui est gratifiant, et ce n’est pas toujours évident. La qualité d’une bonne veille peut faire toute la différence, car il y a tout de même pas mal de redondance sur la blogosphère francophone. Trouver une chouette info, dénicher un produit génial, rencontrer des gens qui portent un projet innovant.

Les sujets qui me plaisent vraiment sont ceux qui reviennent le plus souvent. Il y a beaucoup de design, de l’architecture, des initiatives citoyennes,  et un goût certain pour les productions d’exception ou le Made in France.

Screen Shot 2016-06-14 at 09.12.59

Comment utilisez-vous les réseaux sociaux ?

J’utilise les réseaux sociaux avec parcimonie, ce qui est très certainement un manque à gagner pour ma visibilité. Il faut bien comprendre qu’une part de ma présence numérique a été fondée essentiellement sur des bases SEO, mon trafic historique et certains lecteurs fidèles viennent de là. Les réseaux sociaux, c’est une autre stratégie.

Quel est votre avis sur la monétisation des blogs ?

La monétisation des blogs est un sujet que je connais bien pour avoir bien profité du système à une période pas si lointaine, en positionnant Tribords comme blog divertissements durant deux belles années en tout. Il y a clairement moyen de gagner beaucoup d’argent sur le web en travaillant correctement et assidûment. Le truc dans la tenue d’un blog, c’est qu’il faut bien savoir définir ses objectifs. Dans mon cas personnel dès que je n’ai plus eu le temps de publier une bonne dizaine d’articles par jour, je ne me suis plus positionné comme éditeur. La course au buzz à tout prix s’achève alors, et c’est plutôt reposant. Désormais je répond de temps à autres aux sollicitations de quelques agences de communication, il n’y a plus aucun espace publicitaire sur mon blog. Ce qui ne veut pas dire que je ne cherche plus à le monétiser, c’est juste que je trouve les solutions actuelles peu adaptées. Le native advertising par exemple manque encore un peu de maturité en France, à mes yeux.

Quelles sont vos pistes de développement pour le blog ?

Les futurs développements vont se tourner vers la partie backoffice du blog, pour améliorer sensiblement le niveau de l’assistance que les technologies peuvent m’apporter pour faire de la sémantique à grande échelle. Il manque encore des outils pour façonner les textes dans le paysage des services en ligne. Je vais donc m’attacher à mettre en place les outils nécessaires pour rédiger mieux et plus vite à la fois.

Un petit mot pour Upfluence ?

Faciliter les relations entre les blogueurs et les marques via un tiers de confiance comme Upfluence est une excellente idée.  Car la plupart du temps, les sollicitations diverses demandent beaucoup d’énergie pour faire le tri. Le simple fait de pouvoir collaborer avec des acteurs reconnus sur les deux tableaux est un sérieux atout !

 

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.