Dois-je faire des stocks de provisions pour me préparer au pire ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les courses alimentaires ont fait l’objet de vives discussions ces dernières semaines, du fait de l’angoisse croissante provoquée par le COVID-19, et beaucoup cherchent des réponses à cette question critique : “Dois-je faire des stocks de provisions pour me préparer au pire?”

Nous avons tous vu des photos de rayons vides au supermarché, de files d’attente devant les magasins et de caddies remplis de papier toilettes, de boîtes de conserve et de bouteilles d’eau. Selon les chiffres, l’angoisse et la peur ont poussé les britanniques à dépenser 2 milliards £ de plus pour leurs courses entre les mois de février et mars. Un phénomène d’achat qui a provoqué des ruptures de stocks et une refonte des processus.

Toutefois, la complexité de cette situation ne s’arrête pas là, en réalité, elle commence tout juste. Avec l’encouragement par les autorités gouvernementales et sanitaires de maintenir une distance sociale et d’éviter les espaces publics, de nombreux acheteurs ont dû faire face à de nouveaux obstacles : naviguer dans le monde des achats en ligne ou se confronter à l’angoisse dans les magasins.

Brusquement, les personnes ont dû changer leur façon d’acheter de la nourriture et des biens de première nécessité.

Crédit : Vecteezy

La ruée sur les produits de première nécessité

Une étude de Nielsen a révélé qu’en mars la vente des produits de base a connu une augmentation fulgurante par rapport à l’année dernière, c’est le cas, par exemple, pour la viande (100% de hausse), le thon en boîte (plus de 200%) et les haricots secs (presque 400%). Bien qu’un professeur de l’Université de Cornell ait assuré sur CNBC que les États-Unis ne subiront pas une pénurie de nourriture, la hausse du comportement d’achat panique provoque des évolutions critiques dans les processus et les habitudes des chaînes de supermarché, mais également des consommateurs. 

Les préférences d’achat des consommateurs sont une évolution notable. Certaines marques célèbres continuent d’être indisponibles, cependant, du fait des circonstances, une étude de YotPo a révélé que 41% des consommateurs ont confirmé leur intention de se tourner vers des marques moins connues pour mettre la main sur des produits disponibles. 

Des hausses de dépenses sur les paniers repas depuis la fermeture des restaurants

Pour beaucoup, la fermeture des restaurants ne laisse pas d’autres options que de relever les manches et de se mettre à cuisiner. Tandis que des établissements de plats à emporter sont toujours actifs, une autre expérience pratique pour se restaurer est montée en puissance : la livraison de paniers repas. Des services comme HelloFresh, Blue Apron, Territory Foods, etc. livrent des produits frais à leurs clients pour que ces derniers préparent leur propre cuisine chez eux sans se rendre dans un supermarché, ce qui, de fait, élimine une grande partie de la corvée courses. 

Ce n’est pas uniquement une alternative aux achats physiques dans les supermarchés et aux ruptures de stocks. En effet, cela limite également les interactions avec la nourriture elle-même (au contraire des plats à emporter ou livrés dont les produits finis sont manipulés par les chefs et les livreurs). En conséquence, le dernier lundi de mars, HelloFresh a indiqué que les ventes du premier trimestre seraient comprises entre 685 millions et 710 millions $, en hausse par rapport aux 420 millions $ de l’année dernière. 

Crédit : The Snack Magazine

La hausse des courses en ligne

Bien que les paniers repas soient pratiques pour certains, de nombreux acheteurs préfèrent encore choisir leurs propres marchandises en fonction de leurs besoins. La distanciation sociale signifie que certains consommateurs se tournent à présent vers les courses en ligne comme alternative au déplacement dans les magasins.

Les services de livraison des supermarchés ont représenté une très bonne option ces dernières années, néanmoins, du fait de la hausse incroyable des demandes, de nouveaux obstacles se présentent. Selon TechCrunch, les applications de livraison de courses, comme Instacart, Walmart et Shipt, ont vu leurs commandes quotidiennes augmenter de 218%, 160% et 124% respectivement.

Le groupe de distribution global, Amazon, propose également des options de livraison de courses, mais la demande a augmenté de façon tellement exponentielle que de nombreux articles sont en rupture de stock et les livraisons prennent du retard. Il est à noter que les courses en ligne ont connu une hausse bien plus forte que la livraison de repas, précise TechCrunch.

Si vous cherchez de l’inspiration pour révéler votre talent culinaire créatif, Time.com a assemblé quelques astuces d’experts pour cuisiner à la maison pendant la quarantaine.

Crédir : Payments Journal

Des robots qui font les courses pour pallier au manque d’employés

Les ruptures de stocks et les retards de livraison ne sont pas les seuls soucis des magasins. Les précautions sanitaires impliquent que la plupart des enseignes doivent limiter leurs heures d’ouverture pour assurer que les employés restent en bonne santé, tout en étant confrontés à la difficulté de recruter pour faire face à la hausse de la demande. Tally, le robot qui scanne les rayons et place les produits, est peut-être la solution !

Tally a été utilisé dans les magasins de Schnucks Markets et Giant Eagle, et, alors que d’importantes évolutions dans les magasins persistent, notamment relatives à la sécurité, aux distances recommandées entre les acheteurs, aux barrières de protection entre les caissiers et les clients, et bien sûr, aux achats en ligne comme mentionné ci-dessus, Forbes suggère que cette technologie pourrait remédier au manque de personnel si celui-ci se poursuit. 

Des traitements spéciaux pour les personnes âgées

Les mesures de sécurité sont particulièrement importantes pour le groupe de personnes les plus vulnérables dans notre société, les seniors, dont beaucoup sont plus sensibles au COVID-19. Pour soutenir l’effort relatif à la sécurité des achats, plus de 2 000 magasins de l’enseigne DoorDash aux États-Unis ont annulé les frais de livraison pour leurs clients les plus âgés. 

Les citoyens seniors, tout particulièrement ceux qui ont des problèmes de santé préexistants, sont encouragés à faire leurs achats en ligne ou à demander à leur famille ou amis de les aider. Cependant, beaucoup choisissent de continuer à faire leurs propres courses dans les supermarchés. C’est la raison pour laquelle des enseignes ont aménagé des heures uniquement dédiées aux acheteurs seniors. L’AARP a élaboré une liste des distributeurs qui consacrent des heures aux plus âgés de leurs clients à risque pour acheter des biens de première nécessité. 

Crédit : Vecteezy

Les marques de supermarchés et leurs responsabilités publiques

Étant donné que la nourriture et les produits de première nécessité pour la maison sont essentiels pour la vie de tous les jours, les distributeurs de marchandises sont sans aucun doute l’industrie la plus touchée ces derniers temps. De ce fait, les distributeurs et les enseignes subissent une pression extrême, non seulement due aux évolutions de l’offre et de la demande, mais également à la nature de leurs responsabilités publiques. 

Il est important de prendre en compte le fait que de nombreux employés ne se sentent pas en sécurité au travail, et cela conduit à des débrayages, des demandes de paiement aléatoires, d’équipements de protection, de congés maladie et autres mesures de protection. Il est important de faire en sorte que vos employés soient en sécurité et en bonne santé, mais également tout aussi nécessaire d’assurer la sécurité de vos clients. De nombreux changements sont à l’œuvre à  l’heure actuelle, et la sécurité publique doit être une priorité pour toutes les marques.  

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.