Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Aujourd’hui nous avons le plaisir de recevoir Katie, fondatrice du blog Maman dans le vent. Katie nous livre ses secrets de maman mais aussi d’internaute. Un blog incontournable que nous vous laissons découvrir.

1. Hello Katie, pouvez-vous nous en dire plus sur vous et Maman dans le vent ? Votre projet est-il lié à un événement en particulier ?

Maman dans le vent rappelle que pour élever son enfant il est important pour moi d’être proche de ce qui se passe, se dit, se vit.

Le vent est un vecteur.  Quelque chose qui transporte,  qui déplace les choses. C’est comme cela que je vis mon blog. Il m’amène vers des préoccupations nouvelles vers des gens et inversement. Cela crée un mouvement et entretient une curiosité et une conscience du moment : de maman,  d’internaute pro-amateur car être blogueuse c’est être plus qu’une surfeuse numérique.  C’est prendre un bout de prise de parole dans l’univers du digital.

J’ai créé mon blog comme beaucoup de nana quand je suis devenue maman. C’était un déclencheur. Je réfléchissais à un projet de média collaboratif au niveau pro sans vraiment savoir comment m’y prendre. Faire un blog personnel était l’occasion de découvrir un CMS et de me lancer un challenge soft.

2. Qu’est-ce qui caractérise pour vous la maman moderne ? Cette image est-elle amenée à évoluer au fil de vos publications ?

Une maman moderne est une femme qui vit dans son temps. Qui est dans le vent 😉 Ce que j’essaie de faire passer dans mon blog c’est qu’il y a en 2016 une part d’invention dans la manière d’être mère. Le blogging est un fabuleux outil pour expérimenter, s’interroger sur des sujets d’éducation, prendre du temps pour penser à cette belle expérience de vie qu’est la maternité.

J’essaye de garder une ligne conductrice dans mes publications et j’espère qu’au fil du temps, j’arriverai à affiner ma manière d’être dans le vent.

3. Quelles sont vos habitudes éditoriales ? (j’écris, je fais écrire, un proche me relit, je prends moi-mêmes les photos de mon blog, je poste bcp de vidéos etc…)

Mon écriture est flash. Quand je tiens une envie d’écriture je dégaine mon smartphone qui est un peu mon Moleskine à moi. Et j’ai une bonne fée qui relit tous mes articles. Pour les photos, j’oscille entre des photos façon lomo et des recherches iconographiques. Tout dépend du temps que j’ai et du sujet que je traite. J’aime bien aussi de temps en temps jouer la carte du gif car cela dynamise une page.

Screen Shot 2016-05-26 at 17.35.36

4. Quels ont été les moments sympas et ceux un peu plus dur dans le développement de votre blog ?

Moi et mon blog c’est tonnerre de Zeus. Tenir un blog est très prenant si on veut avoir un peu de résultats. J’adore toujours les moments de renouveau où je refais une beauté à mon blog. Recevoir des commentaires sur un article que j’ai eu beaucoup de plaisir à écrire ou une proposition de collaboration qui fait écho à mes envies et mes convictions. Et puis il y a les instants “down” quand il n’y a pas de retours des lecteurs. Aujourd’hui mon blog n’est pas un boulot. C’est donc difficile de ne pas se comparer à des blogs plus gros. J’essaie de rester cohérente dans le positionnement que j’ai défini.

5. Vos articles reçoivent pas mal de commentaires et des réactions. Quelles relations entretenez-vous avec votre audience ?

Je suis une blogueuse qui ne refuse pas une bonne discussion avec les lecteurs. J’aimerais avoir plus de temps pour développer une relation plus proche avec mon audience. Aujourd’hui ma tactique est de mettre mon effort sur l’originalité et la qualité de mes articles même si je sais que ce n’est pas toujours le meilleur moyen de développer mon audience mais je pense que c’est la bonne voie pour construire une relation durable.

Le web est un vaste supermarché de l’information. Quand je tiens mon blog , je suis plus dans une logique de petit commerçant.  A fond sur la proximité et l’authenticité.

6. De manière plus générale, comment expliquer selon vous le succès des “mommy blogs” ?

La maman est devenue une figure à la mode. Les stars et les people arborent leurs bébés tels des it bags. L’imaginaire d’une super nana qui mène de front sa vie de femme, de mères, de working girl ça fait triper la société des années 2000. L’émancipation à 100%. Les nanas continuent à essayer de démontrer qu’on est aussi fortes que les mecs. Mais il faut bien lâcher la pression. Les “mommy blog” sont pour moi des espaces libres pour être comme on a envie d’être. C’est un moyen aussi pour casser le mythe de la mère parfaite et de sortir des archétypes qui collent aux baskets. De plus, les outils de blogging sont devenus très accessibles et rendent la création d’un blog aussi facile que d’acheter une baguette à la boulangerie. Et pour finir, le marketing ne s’intéresse plus à la ménagère de moins de 50 ans, il préfère les digital mums. La maman et ses enfants sont devenus des cibles juteuses et sympathiques. Tout est là pour titiller la part de rêve que beaucoup de personnes ont envie de faire exister. Avoir un blog permet de partager mais fait aussi miroiter un moyen d’être visible. D’être connu;-)

7. Quelles utilisations faites-vous des réseaux sociaux ? Est-ce qu’ils vous aident pour développer le blog ?

J’utilise les réseaux sociaux qui m’amusent avant tout. Pinterest est mon préféré et ma page Facebook est un super complément de mon blog. Elle permet  vraiment de partager des coups de coeur sans pour autant devoir rédiger un article. Par contre, les discussions avec mon lectorat se passent plus sur mon blog que sur les réseaux sociaux. Les réseaux c’est super puissant mais il faut vouloir aussi avoir envie d’en adopter les codes. Ce n’est pas toujours mon cas.

8. Quel est votre avis sur la monétisation d’un blog ? (placement produit, publicités, partenariats etc…)

Il m’arrive de faire des partenariats mais presque toujours pour offrir une vitrine à  des porteurs de projet. Beaucoup de blogs travaillent avec des gros annonceurs avec qui il me semble difficile d’échapper au poids de leur logique de marketing digital. Donc j’évite. Je ne travaille pas avec un cahier des charges. Donc, je m’aménage des collaborations qui vont me permettre de faire de belles rencontres.

Aujourd’hui, la monétisation de mon blog n’est pas ma priorité. Ensuite j’examine toujours les propositions qui me sont offertes. Il faut aussi savoir saisir des opportunités.

9. Quelle place occupent les moteurs de recherche pour vous ?

Je me suis un temps intéressée au SEO. Mais il faut à mon sens être clair sur son projet. Comme je ne cherche pas à développer un business avec mon blog, je fais le minimum.

10. Un petit mot pour Upfluence ?

Upfluence est une plateforme qui a tout de suite attisée ma curiosité car c’est un bon moyen de monter des partenariats en accord avec son positionnement. Je n’ai pas envie de me transformer en chasseuse d’opportunités. La mise en relation que propose Upfluence est un concept intéressant pour mettre en relation les bonnes personnes.

 

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.