Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’été approche, le moment idéal pour vous faire découvrir d’autres blogs comme celui de Bertrand, fondateur du blog Tinynews. Informaticien de formation, Bertrand nous emmène dans son univers high-tech avec de nombreux tests produits.

Bonjour Bertrand, pour commencer pouvez-vous vous présenter et nous présenter Tinynews?

tinynews-logo-2015-A

 

 

 

Bonjour, à la base je suis informaticien de formation et j’ai un solide background de développeurs Web (j’ai débuté en … 1995). A l’époque, j’ai eu la chance de décrocher mon premier emploi dans une société qui souhaitait créer un département dédié à l’Internet et au Multimédia. Aujourd’hui, je travaille comme analyste business au sein du plus gros distributeur de gaz et d’électricité belge.

En septembre 2014, afin de me replonger dans la marmite encore frémissante du web, j’ai créé Tinynews en un week-end et la grande aventure a débuté. Au départ, c’était par pure passion, l’envie de retrouver les chemin de l’écriture que j’avais laissé tomber en 1993 alors que j’éditais un magazine cinéma durant mes études.

Tinynews est donc un blog présentant l’actualité hi-tech au sens large et, surtout, à destination d’un public qui ne souhaite pas plonger dans la technique. Tout y passe : objets connectés, son, image, domotique, caméra IP, matériel informatique et, évidemment, des tests produits.

tinynews-bmahieu

Quelles sont vos habitudes éditoriales ?

La ligne éditoriale suit un axe clair et limpide : informer sérieusement, sans se prendre au sérieux. Le ton se veut décalé, souvent moqueur mais toujours rigoureux dans l’approche. Le format est court (« Tiny » signifie « Minuscule » en anglais), et un article ne demande pas plus de 2 ou 3 minutes d’effort intense de lecture. Je suis quasi le seul rédacteur mais d’autres personnes me rejoignent périodiquement pour, à présent, dépasser les 1000 articles en ligne.

L’objectif est de trouver des sujets qui peuvent aussi bien intéresser une niche de personnes qu’une masse importante de lecteurs. Par contre, vous ne trouverez pas sur Tinynews les dernières rumeurs sur le nouvel iPhone ou sur la date de sortie du dernier Samsung.

Nous attribuons aussi une petite place au crowdfunding mais uniquement quand nous ressentons que le produit dégage un réel potentiel.

Enfin, nous essayons de dénicher de nouvelles startups ou de jeunes développeurs à la recherche d’un coup de pouce pour obtenir un peu de visibilité dans cette jungle qu’est la communication sur le web.

Quels ont été les moments importants dans le développement du blog ?

Tinynews est jeune et ne compte que 18 mois d’existence. Néanmoins, deux milestones ont ponctué l’avancée du blog. Le premier est notre réseau de partenaires presse qui nous permet de tester diverses marques comme Sonos, Bose, Olympus, Nikon, Netatmo ou encore MyFox. Le début était vraiment laborieux : peu de sociétés nous faisait confiance et il a fallu user de ténacité et d’arguments pour obtenir des produits à tester. Peu à peu, une relation win-win est apparue et nous avons reçu beaucoup de compliments sur le côté « décalé » de nos tests, notamment celui de l’aspirateur iRobot.

Ensuite, nous nous sommes lancés dans les concours et il fallait évidemment trouver des lots. De grandes marques nous ont maintenant rejoints et nous avons récemment lancé le concept de « Tinybox ». Il s’agit d’une boite virtuelle remplie de cadeaux hi-tech. Chaque mois, un concours est organisé et le gagnant choisi 5 articles qui peuvent aller de la caméra IP, à la box Andoid, en passant par la souris pour gamer au casque Bluetooth.

Récemment, Google nous a accordé sa confiance et nos articles sont maintenant repris dans Google News. Nous avançons rapidement mais de manière sereine, sans précipitations.

unnamed

A qui vous adressez-vous quand vous écrivez ? Avez-vous une audience cible ?

Notre cible est très étendue mais je dirais que nous essayons d’attraper dans nos filets les 25-45 ans qui ne souhaitent pas se préoccuper de l’aspect technique, du « Bits & Bytes ». Ils souhaitent un avis sur un produit, une information qui colle à l’actualité ou tout simplement, se tenir informé des derniers produits en date, sans verser dans l’avalanche de nouveautés. « Small is beautiful ».

Et puis, ne l’oublions pas, Tinynews est belge et nos compatriotes représentent 40% de l’audience. Les blogs belges francophones hi-tech ne sont pas légions, contrairement à la France. Je pense aussi que nos amis français apprécient le ton léger du blog, sans prise de tête.

Quelles relations entretenez-vous avec votre audience ? Pensez-vous avoir un rôle de prescripteur lorsque vous testez des articles ?

L’analyse de l’audience nous prend beaucoup de temps. Nous mesurons précisément l’impact des articles et tests de produits. Nous savons pertinemment qu’un test d’une nouvelle caméra IP ou d’un drone génèrera de multiples visites, partages et présences sur d’autres blog que le notre. Pour répondre à la question, oui, nous choisissons de manière précise et réfléchie le type de produit à tester et par qui il sera testé.

Nous avons une petite équipe de testeurs mais, comme nous ne pouvons les rétribuer, il n’est pas toujours simple de trouver les bonnes personnes au bons moments. Néanmoins, au plus notre audience grimpera, au plus les rédacteurs voudrons nous rejoindre. Le cercle vertueux reste donc encore à être affiné.

Comment utilisez-vous les réseaux sociaux ?

Nos articles sont automatiquement diffusés sur Facebook, Twitter, Linked In ou Scoop.it. Si nous jugeons que nous avons une certaine exclusivité sur un sujet ou un produit testé, nous n’hésitons pas à investir quelques dizaines d’Euros dans des campagnes sur les réseaux sociaux. Cela nous amène alors de nouveaux lecteurs qui restent, pour 20 à 30%, des lecteurs fidèles.

Quel est votre avis sur la monétisation des blogs ?

Ce n’est pas un objectif à court terme mais ça le deviendra très prochainement. Le but est d’obtenir une croissance de 10 à 15% de visites par mois (nous en sommes actuellement à 13.000 visites mensuelles). Nous monétisons au travers de trois axes : Google AdSence, des partenariats avec Amazon ou d’autres sites d’ecommerce et, enfin du publi-rédactionnels. Néanmoins, nous privilégions aussi les échanges d’articles avec d’autres blogs ou de grands acteurs de la presse belge comme Newsmonkey.be.

Un petit mot pour Upfluence ?

Upfluence a été l’un des premiers à nous contacter pour l’insertion d’articles. Notre contact a de suite compris que nous ne placerions pas d’articles en totale discordance avec notre ligne éditoriale. Nous devons rester intègre et ne pas sauter sur la première offre venue juste pour faire rentrer quelques euros dans les caisses. Notre objectif est tout autre : obtenir une notoriété plus grande et, ensuite, la confiance des annonceurs.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous pouvons vous aider

Contactez-nous pour en savoir plus sur le logiciel Upfluence. Notre équipe d’experts du marketing d’influence et de contenu peut également vous aider dans votre stratégie et dans la gestion de vos campagnes.